Éviter les toxines environnementales


Karl J. Neeser, scientifique de la santé internationale
Le nouvel invité de Selda Tatli présente les faits. (diffusion à partir du 29.12.2019)

C'est exact. Nous sommes entourés d'un grand nombre de toxines environnementales avec lesquelles nous sommes potentiellement en contact quotidiennement. Ils endommagent tous les systèmes biologiques de notre corps. Ils endommagent déjà nos organes et sont certainement en partie responsables de maladies chroniques telles que le cancer, les allergies, le diabète ou même les maladies neurodégénératives. L'Organisation mondiale de la santé a classé huit cents de ces substances comme potentiellement cancérigènes ou comme des perturbateurs endocriniens en 2018. Ce sont des substances qui endommagent notre système hormonal. Il est un peu difficile de les suivre ici car ils sont partout. Ils sont présents dans notre alimentation quotidienne, dans les produits que nous utilisons, dans les produits de soins, dans les produits de nettoyage. Les gaz d'échappement, par exemple, contiennent également un grand nombre de substances toxiques. Nous trouvons ensuite à l'intérieur et à l'extérieur une fine poussière composée de minuscules particules de moins d'un millième de millimètre qui peuvent pénétrer nos cellules et provoquer une inflammation. Les textiles, les produits cosmétiques et les médicaments sont également touchés.

Les drogues sont sans aucun doute un fardeau toxique. Si vous devez prendre un médicament et si vous regardez la notice, vous ne voulez généralement pas prendre ces médicaments. Ils signalent tous les effets secondaires possibles. Nous avons des médicaments fantastiques, il faut le dire, nous sommes heureux de les avoir à disposition, mais il ne faut jamais avoir à prendre des médicaments pendant longtemps. Et ce qui est important avec les drogues, quelque chose qui aide aussi à désintoxiquer le corps, c'est de toujours boire beaucoup d'eau.

Je le peux. Ce qui est actuellement sous les feux de la rampe, c'est le plastique, le bisphénol A, présent dans les bouteilles pour animaux et bien d'autres choses encore. Mais pratiquement chaque semaine, une substance différente est mise en avant. Le dioxyde de titane est également très dangereux, comme on vient de le découvrir. Il s'agit d'un agent blanchissant que l'on trouve dans les produits cosmétiques ou dans les sucreries, par exemple le chewing-gum, et aussi dans le dentifrice. Ce sont des substances dangereuses.

C'est vrai. Ils sont absorbés par les muqueuses ou le sang et peuvent pénétrer directement dans les cellules et y provoquer une inflammation. On sait que tous les cancers commencent par une inflammation. Cependant, le danger est toujours quelque peu minimisé. Ils parlent de valeurs dites seuils...

Ces valeurs limites sont donc principalement définies par les fabricants. Vous ne le savez pas, car il n'y a pas beaucoup d'enquêtes.